Colloque

Programmation 2017

Responsabilité sociale des entreprises (RSE) et Emploi ?
QUAND?
4 et 5 Mai, 2017
 

Université de Montréal

Local C-3061, Pavillon Lionel-Groulx

3150 Rue Jean-Brillant

Montréal, QC H3T 1N8

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube
Le colloque vise à créer des échanges autour d'un thème qui constitue l'un des défis majeurs du 21e siècle et qui dessine la société québécoise de demain.

 

 La question est effectivement brûlante comme en témoigne le scandale de la « triche » de Volkswagen. Cette affaire a conduit à la chute de la valeur du titre de cette multinationale et à la conclusion d’une entente de compensation de 2.1 milliards de dollars canadiens pour l’Ontario et le Québec (approbation du 22 mars 2017 en attente des ordonnances écrites). Aujourd’hui, les citoyen·ne·s, les politiques, les entreprises, les professionnel·le·s, les consommateur·rice·s et le grand public sont de plus en plus attentifs à l’équité, à l’écologie comme aux comportements des entreprises en particulier en matière d’emploi. L’exemple de Volkswagen nous amène à réaliser l’impact de la Responsabilité Sociale d’une Entreprise (RSE) sur son image et sur sa réputation auprès notamment de ses actionnaires, de ses employé·e·s et de ses client·e·s. La RSE est donc un enjeu d’ordre public qui mérite l’attention.

JEUDI, 4 MAI 2017

VENDREDI, 5 MAI 2017

 

8h30

Inscriptions et déjeuner

9h30

Mots de bienvenue et allocutions d'ouverture

Qu'est-ce que la RSE?

Table ronde d'ouverture

10h30

Animation

  • Caroline Dumouchel-Hudon, étudiante à la maîtrise en Relations Industrielles à l'Université de Montréal et administratrice des « Enfants des Possibles »

Panélistes

Dîner-réseautage à 12h45 (inclus dans le billet)

RSE et travail décent au Québec​

Débat

13h45

Animation

Panélistes

RSE, emplois durables et qualité de vie au travail

Discussion

16h

Animation

  • Jonathan Michaud, étudiant à la maîtrise en Relations Industrielles à l'Université de Montréal et co-fondateur des « Enfants des Possibles »

Panélistes

8h30

Inscriptions, déjeuner et présentation de la journée

RSE et conditions de travail

Présentations

9h

Animation

Présentations

RSE et syndicalisme

RSE et travail atypique​

Dîner-réseautage à 12h45 (inclus dans le billet)

RSE : L'entreprise citoyenne?

Table ronde de clôture

16h

Animation

  • Sabrina Gobardham, étudiante à la maîtrise en Relations Industrielles à l'Université de Montréal et co-fondatrice des « Enfants des Possibles »

Panélistes

17h30

Allocution de clôture prononcée par les co-fondateurs, Sabrina Gobardham et Jonathan Michaud

Cocktail de clôture du colloque

18h à 20h30

 

Nos invité·e·s

Le colloque a pour but de créer une réflexion et une discussion autour des différents aspects de la RSE. De plus, le colloque s’adresse à un large public composé autant d’étudiant·e·s, de chercheur·e·s, de gens d’affaires, de professionnel·le·s RH, de syndicalistes et de personnes issues du monde communautaire. Tout comme notre public, les panélistes invités proviennent de différents milieux soit académiques, économiques, communautaires, syndicalistes et politiques.

Raja Abid

Candidate au doctorat en Relations Industrielles à l'Université de Montréal

Biographie

Raja ABID est candidate au doctorat en Relations Industrielles à l’Université de Montréal. Elle est affiliée au centre de recherche interuniversitaire sur la Mondialisation et le Travail ou elle contribue aux recherches sur le thème de la mondialisation et des chaînes globales de valeur. Ses intérêts de recherche incluent la responsabilité sociale des entreprises, les pratiques d’emploi durables et la gestion internationale des ressources humaines qu’elle enseigne à l’Université de Montréal. La performance financière des firmes est également au centre de ses recherches étant donné la formation qu’elle détient (Baccalauréat et Maîtrise) en Finance d’entreprise.

Réalisations

Conférences Internationales

ABID, R et P. Jalette (2016) « Firm-Level Determinants of Corporate Social Responsabilty towards Employees: The Case of MNCs’ Subsidiaries operating in Canada », 28ème Conférence annuelle du EAEPE, Manchester, Royaume-Uni, Novembre 2016.

ABID, R (2016) « The relationship between Corporate Social Responsibility and Firm Financial Performance: A critical literature review», Conférence international d’ADAPT, Bergamo, Italie, Novembre 2016.

 

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

Thèse de Doctorat « La Responsabilité Sociale Envers les Employés dans les Entreprises Multinationales : Déterminants et Effets sur la Performance Financière des Firmes »

Abid, R et P. Jalette. (2016) « Les déterminants des pratiques de responsabilité sociale envers les employés : Cas des filiales canadiennes d'entreprises multinationales », Premier article de la thèse.

Abid, R (2016) « Lien entre la Performance Sociale et Performance Financière des Firmes : Une Revue critique de la littérature »

Commentaire spécifique sur le thème

« La RSE est le thème principal de ma thèse de doctorat. »

Yves-Marie Abraham

Professeur agrégé au département de management du HEC Montréal

​Yves-Marie Abraham est professeur à HEC Montréal, où il enseigne la sociologie de l’économie et mène des recherches sur le thème de la décroissance. Il a notamment co-dirigé la publication de Décroissance versus développement durable : débats pour la suite du monde (2011) et Creuser jusqu’où? Extractivisme et limites à la croissance (2015), chez Écosociété. Il est par ailleurs responsable de la spécialisation en gestion de l’innovation sociale au sein de la Maîtrise à HEC Montréal.

Luis-Gabriel Alvear

Responsable dotation de personnel chez Travail-Global

​Biographie

Luis-Gabriel Alvear est colombien d'origine et avocat de profession avec une formation en Gestion en Ressources Humaines au HEC. Je suis arrivé au Canada en 2011. Actuellement il travaille comme responsable en dotation de personnel pour l’agence de placement Travail Global, bureau Laval. D'abord commis en entrée des données, après 6 mois, il a une promotion comme Gestionnaire en RH et est actuellement le coordonnateur de la succursale de Laval avec un équipe de travail de 10 employés.

 

Réalisations
​​
  • Gérer au même temps plus de 10 entreprises avec plus de 100 employés

  • Amélioration du français : actuellement je me communique avec des candidats de différents pays et avec différents accents.

  • Placer plus de 30 employés dans une même journée.

  • Faire de placement permanents pour des compagnies avec de domaines spécialises.  

 

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

Présentement nous sommes en train de préciser toutes les étapes de la dotation du personnel et de compléter tout le processus au complet de l’affichage du poste jusqu'à l’intégration de l’employé au sein de la compagnie en faisant l’analyse des besoin de l’employeur, description du poste, présélection, sélection, entrevue, etc.

 

Commentaire spécifique sur le thème

 

« À mon avis, on pourrait traiter des 8 étapes de la dotation du personnel; c’est un sujet intéressant et très utile si on le maîtrise comme il faut. »

Philippe Barré

Professeur agrégé à l’École des Relations Industrielles de l’Université de Montréal

Mario Beauchemin

Troisième Vice-Président de la CSQ

Biographie

Mario Beauchemin a été élu au poste de troisième vice-président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) en 2015. Il a auparavant été président de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) pendant 11 ans. Ce professeur d’histoire au Cégep de Sainte-Foy s’est impliqué au sein de l’exécutif local pendant 4 ans, où il avait la responsabilité des dossiers d’application de convention collective.

 

À la CSQ, il a sous sa responsabilité les grands dossiers de l’environnement, des politiques publiques en enseignement supérieur, de la coordination régionale et de l’action sociopolitique.

 

Il possède une maîtrise en histoire contemporaine du Québec de l’Université Laval.

 

Réalisations

Monsieur Beauchemin est impliqué dans le mouvement syndical depuis plus de 15 ans.

 

À ses yeux, les organisations syndicales jouent un rôle d’agent de transformation sociale. Il œuvre présentement à une meilleure reconnaissance et à une stabilisation des emplois des professionnelles et professionnels de recherche universitaire. Il a joint sa voix à la Coalition 5-10-15, qui revendique un salaire minimum à 15 dollars de l’heure et des conditions de travail décentes. Lors de la dernière négociation nationale des secteurs public et parapublic, il a contribué à la création de l’Alliance des syndicats de professeures et professeurs de cégep (ASPPC).

 

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

À titre de membre du Conseil exécutif de la CSQ, il est au cœur d’une démarche sur le renouveau syndical visant à accroître la représentativité et l’efficacité de l’action collective de l’organisation.

 

Il a également participé à la tenue du Forum sur l’organisation du travail organisé par la CSQ visant à trouver des solutions à la précarité et à la surcharge de travail.

 

Il est aussi occasionnellement sollicité afin de participer à des consultations parlementaires sur divers projets de loi touchant les politiques publiques.

Commentaire spécifique sur le thème

« Il est intéressant de voir que des entreprises, sur une base volontaire, ajoutent à leur mission des éléments autres que la stricte rentabilité financière ou le profit. Toutefois, la responsabilité sociale des entreprises (RSE) n’est pas une panacée et elle comporte d’importantes limites, particulièrement en contexte nord-américain. Par ailleurs, la RSE ne saurait se substituer au rôle de l’État en matière de régulation. Un cadre juridique contraignant restera nécessaire pour assurer le respect des droits de la personne, notamment ceux des travailleuses et travailleurs, ainsi que la protection de l’environnement. »

Patrice Benoit

Trésorier au CCMM CSN

Biographie

Trésorier au CCMM CSN depuis 2012.

Président STT de l’Institut de Cardiologie de Montréal pendant 15 ans.

Maha Berechid

Conseillère en développement économique, service du développement économique, Ville de Montréal

​Biographie

Maha Berechid est actuellement conseillère en développement économique, au Service de développement économique de la Ville de Montréal.

 

Avant cela, elle occupait la fonction d’économiste, stratégie et politiques à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain où elle était responsable de l’analyse économique de l’organisation. Elle a aussi agit en tant que chargée de projets formation et commerce international à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

 

Maha Berechid est également la présidente de la section de Montréal de l’Association des économistes québécois.

 

Elle est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en sciences économique de l’Université de Montréal

Louise Bourbonnais

Conseillère principale – gestion du personnel, Morneau-Shepell

Biographie

Avec plus de 35 années d’expérience en administration de régimes de retraite et d’avantages sociaux, j’ai vécu plusieurs changements, dont l’administration de nos services qui ont été repris par une firme en consultation. J’ai vécu la dynamique de 3 générations et plusieurs styles de gestion. J’ai été responsable des services de clients pour, peu à peu, m’orienter en gestion du personnel. Au cours de ma carrière, j’ai eu l’opportunité de me développer en gestion du personnel et de mettre en pratique les connaissances acquises. En avril 2016, un département est venu me chercher pour instaurer du changement et améliorer le taux d’engagement des employés.

Réalisations

  • Augmentation considérable du taux d’engagement des employés de mon secteur

  • Augmentation des échanges/communications saines entre les employés et les gestionnaires

  • Responsabilisation accrue des employés face à leur progression de carrière

 

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

  • Coaching des responsables en RH

  • Formation sur la dynamique des couleurs

  • Formation « MPO » Mobilisation et Performance Organisationnelle : notion de psychologie comportementale

 

Commentaire spécifique sur le thème

  • Depuis l’arrivée des générations X et Y, les pratiques de gestion ont dû drastiquement changer. L’employeur doit s’adapter davantage à ces générations. Aujourd’hui, on ne donne plus d’ordres de faire ceci ou cela. Le gestionnaire doit se doter de moyen pour attirer l’employé, et pour ce faire, il doit challenger l’employé pour qu’il déploie ses talents et son expertise. Une fois que l’employé embarque, celui-ci donnera son 150%.

  • Pour attirer les jeunes talentueux, l’entreprise doit démontrer qu’elle est éco responsable, qu’elle met en pratique des moyens pour veiller au bien-être physique et mental de ses employés. Exemple : système de mentorat, cours de yoga, de méditation, de nutrition. « Neuro Spa », travail à distance, horaire flexible et réduite.

  • Richard Branson a dit : « Clients do not come first. Employees come first. If you take care of your employees, they will take care of the clients. »

Sylvain Brunet

Professionnel RH

Audrée Debellefeuille-Dunberry

Étudiante à la maîtrise en Relations Industrielles à l'Université de Montréal

Nolywé Delannon

Professeure assistante au Département de management de l'Université Laval et Présidente de Force Jeunesse

Biographie

Nolywé Delannon est professeure de gestion internationale à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval et ses recherches portent sur les relations entre les entreprises, le gouvernement et la société civile autour d’enjeux de responsabilité sociale et de développement durable. Dans son rôle de citoyenne engagée, Mme Delannon termine un second mandat à la présidence de Force Jeunesse, un organisme politique non partisan engagé dans la défense des droits et l’amélioration des conditions de travail des jeunes travailleurs. Ces dernières années, l’organisme s’est fortement mobilisé sur des dossiers en lien avec la discrimination envers les jeunes sur le marché du travail et la place des jeunes dans les lieux décisionnels, à chaque fois dans une perspective d’équité intergénérationnelle et de défense de la diversité.

 

Réalisations

2016-2019 : Membre du Comité consultatif sur les normes du travail de la Commission des normes, de l’équité et de la santé et sécurité au travail (CNESST)

 

 

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

Delannon, N., & Raufflet, E. 2017. Creolization as resistance to Political CSR: The contested field of the past at the Guiana Space Center. Best Papers Proceedings of the 2017 Academy of Management Meeting, Atlanta, Georgia.

Delannon, N., Raufflet, E., & Baba, S. 2016. Corporate community engagement strategies and organizational arrangements: a multiple case study in Canada. Journal of Cleaner Production, 129: 714-723.

Barin-Cruz, L., & Delannon, N. 2015. La Responsabilité sociale des entreprises. In S. Arcand, P. Pelletier, J. Facal, & J.-P. Dupuis (Eds.), Sociologie de l'entreprise (3e. éd.). Québec: Chenelière Éducation.

Delannon, N., Raufflet, E., Portales, L., & Garcia, C. 2014. Communautés locales. In T. Hafsi, A. C. Martinet, J.-P. Denis, & F. Tannery (Eds.), Encyclopédie de la stratégie. Paris: Vuibert.

Raufflet, E., Baba, S., Perras, C., & Delannon, N. 2012. Social License. In S. O. Idowu, N. Capaldi, L. Zu, & A. S. Gupta (Eds.), Encyclopedia of Corporate Social Responsibility. Springer.

Delannon, N., Bénard, J., Verreault, I., & Raufflet, E. 2011. Que font les entreprises en matière de relations avec les communautés? Gestion, 36(2): 29-38.

 

 

Commentaire spécifique sur le thème

« L’élargissement des chaines de valeur mondiales, un phénomène qui va croissant selon les analyses de l’OCDE (2015), soulève d’importants défis pour la RSE. Où commence et s’arrête la responsabilité sociale des organisations insérées dans ces chaînes de valeur? Et quel devrait être le partage des rôles entre les entreprises et les États compte tenu de l’affaissement des frontières entre les pays qui accompagne le renforcement du commerce international? Les chercheurs en RSE sont de plus en plus interpelés par ces questions et l’on parle même d’un tournant politique pris par ce champ de recherche, alors que se multiplient les interrogations sur la légitimité de l’intervention des entreprises dans l’espace politique pour pallier les insuffisances des États. »

 

OECD. 2015. “Istanbul G20 Trade Ministers Meeting: Presentation of the OECD-WBG inclusive global value chains report”. In OECD (Ed.). Istanbul, Turkey.

Audrey Destrempes

Étudiante à la maîtrise en Relations Industrielles à l'Université de Montréal

Alexandre Favre

Cofondateur de DFuse

Biographie

Alexandre a obtenu son baccalauréat en gestion d’entreprise de l’université de Genève en 2013 avec une spécialisation en finance. Il décida de poursuivre sa formation académique en intégrant la Rotterdam School of Management pour faire une maîtrise en Stratégie. Il termina ses études aux HEC Montréal en complétant une maitrise en affaires internationales.
Il décida de commencer sa vie professionnelle en passant 8 mois dans une banque privée en Suisse avant de lancer DFuse en 2016. Cette start-up se spécialise dans le recrutement universitaire et facilite la connexion entre les entreprises et les étudiants. Alexandre s’occupe du développement d’affaire et du développement de produit au sein de cette jeune entreprise.

Rosannie Filato

Avocate, TUAC 500

Biographie

Rosannie Filato a complété un baccalauréat en droit ainsi qu'un diplôme de deuxième cycle en common law et droit transnational à l'Université de Sherbrooke en 2011. Me Filato est admise au Barreau du Québec en 2012 et du Barreau du Haut-Canada en 2013. Aujourd'hui, elle oeuvre à titre d'avocate au sein des TUAC, section locale 500 notamment en plaidant devant les tribunaux administratifs et civils. De même, elle siège au Comité des droits de la personne ainsi que le Comité d'action politique des TUAC Canada. À titre de militante pour la justice sociale, Me Filato agit comme conférencière notamment pour promouvoir l'importance de l'implication des jeunes, des femmes et des groupes minoritaires, et ce, autant dans le mouvement syndical que dans la sphère politique.

 

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

Afin de promouvoir le renouveau syndical au sein des TUAC, section locale 500, Me Filato a complété une Maîtrise en relations industrielles à l'Université de Montréal en 2016. À cet égard, son projet d'intervention nommé Le développement du leadership transformationnel comme stratégie de mobilisation syndicale des salariés dans le commerce de détail vise à mettre en place des solutions de mobilisation concrètes pour les TUAC, section locale 500. En parallèle avec son rôle d'avocate, Me Filato travaille sur la mise en oeuvre de cette stratégie de mobilisation syndicale, notamment au niveau du recrutement et de la formation syndicales.

 

Commentaire spécifique sur le thème

« Mon expérience au sein des TUAC, section locale 500 me mène à croire que la hausse de compétitivité dans le commerce de détail ainsi la façon dont les multinationales américaines créent une diminution des conditions de travail pour les travailleurs et travailleuses à tous les niveaux de la chaîne de production, et ce, qu'ils soient syndiqué(e)s ou non. »

Martin Frappier

Directeur des communications et de la recherche au Chantier de l'Économie Sociale

​Biographie

Détenteur d’une maîtrise en sociologie de l’Université de Montréal, Martin Frappier participe, de 2002 à 2005, à des recherches portant sur la formation de la main-d’œuvre. En 2006, il devient directeur de la Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d’œuvre (COCDMO). Il siège sur plusieurs comités traitant des questions de main-d’œuvre (intégration en emploi, formation, défense des droits, etc.), dont plusieurs groupes de travail de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT). Président du Comité sectoriel de l’économie sociale et de l’action communautaire (CSMO-ÉSAC) de 2009 à 2014 et trésorier jusqu’à aujourd’hui, monsieur Frappier a également été vice-président de l’Institut de coopération pour l’éducation des adultes (ICÉA) de 2007 à 2009. Au printemps 2010, il joint l'équipe du Chantier de l'économie sociale en tant que responsable de dossiers stratégiques. Il prend en charge différents dossiers notamment ceux de l’aide à domicile, des projets liés à l’immigration et aux travaux avec l’Institut de la statistique pour doter l’économie sociale de statistiques officielles. En 2014, il devient directeur des communications et, depuis 2016, directeur des communications et de la recherche. À ce titre, il est notamment responsable de la rédaction des mémoires politiques de l’organisation ainsi que de la rédaction de différents documents de réflexions. Outre l’expertise liée spécifiquement à l’économie sociale, il détient également une expertise dans les domaines de l’emploi, de la main-d’œuvre et de la formation en milieu de travail.

Commentaire sur le thème

« À l’heure de l’entrepreneuriat social, la RSE est revisitée, recadrée et remise en question. Partout, les impacts négatifs liés aux modes de développement se font de plus en plus sentir. La situation environnementale qui ne cesse de se détériorer et les inégalités sociales de croître ne sont que deux exemples de conséquences parmi d’autres qui jettent la lumière sur les limites du modèle actuel marqué par des dérives flagrantes qui nuisent au meilleur développement des sociétés. De l’OCDE qui plaide aujourd’hui pour une croissance inclusive au Fonds monétaire international (FMI) qui reconnaît maintenant l’inefficacité des politiques d’austérité, les appels en faveur d’un changement de logique économique se multiplient.


Depuis déjà de nombreuses années, les acteurs de l’économie sociale en appellent à cette nouvelle logique économique qui reconnaîtra davantage le caractère pluriel de l’économie et qui saura mieux répondre aux besoins des collectivités et de tous les citoyens et citoyennes. Le mouvement même de l’économie sociale repose d’ailleurs sur cette volonté de changer les règles du jeu pour mettre l’économie au service de chacun plutôt que l’inverse et pour accorder véritablement une primauté aux personnes sur le capital. »

Martin Gagnon

Physiothérapeute, Président Activcoop Coopérative

​Martin est président et membre fondateur d’Activcoop, la première coopérative de travailleur en réadaptation et prévention au Québec. Il a obtenu sa maitrise professionnelle en physiothérapie de l’Université de Montréal en 2012 et a acquis un second diplôme de 2e cycle en gestion de la douleur en 2014. Ayant comme mission d’offrir 15% de leurs excédents annuels en programme de prévention communautaire, Activcoop se démarque particulièrement des cliniques de réadaptation conventionnelles. Il a entrepris une première action communautaire en créant un club de course dans Villeray.  Martin est un des initiateurs du projet et encadre particulièrement l’implication sociale et la culture d’entreprise de l’entreprise.

Maxime Gauthier-Bourbonnais

CEO de Merinio

Biographie


Après avoir complété mon baccalauréat en ingénierie de production automatisée, j’ai décidé de démarrer mon entreprise. Plusieurs échecs lors de divers projets ainsi que des formations en entrepreneuriats et en innovation m’ont amené à élargir mes compétences dans des domaines complémentaires à l’ingénierie et essentiels à la réussite en affaires. Aujourd’hui, j’ai fondé avec une équipe de 5 Merinio, une entreprise qui offre des solutions logicielles en gestion de main d’oeuvre pour les grandes entreprises.


Réalisations


Avec mon équipe, nous avons développé une solution permettant simplifiée la gestion des effectifs auprès de grandes entreprises. La solution Merinio permet d’offrir une meilleure transparence dans les processus de gestion d’horaires dans le but d’éviter les injustices et les conflits entre les syndicats, employés et employeurs. Notre équipe a donc pris soin de développer une solution qui prend compte des besoins des différentes parties prenantes (employeurs, employés et syndicats). Celle-ci permet donc de bien répondre aux besoins des PME et grandes entreprises situées au Québec, c’est pourquoi nous travaillons présentement avec plusieurs grandes entreprises syndiquées de la région du Grand Montréal.


Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours


Je développe avec mon équipe au sein de Merinio des solutions bien adaptées aux besoins des entreprises, des employés et des syndicats québécois en lien avec la gestion de main-d’oeuvre. En plus des solutions logicielles, nous nous assurons de fournir les bons outils et de bien encadrer les entreprises lors de l’implantation d’un logiciel impliquant beaucoup de personnes au sein d’une entreprise. Afin de bien répondre aux défis présents dans l’implantation de ce type de logiciel, je développe, en lien avec un projet de recherche universitaire, une méthodologie d’implantation permettant de faciliter les différentes parties prenantes en les impliquant afin de connaître les besoins de chacun. Ceci résulte en un changement beaucoup plus facile et humain pour les entreprises et les employés.


Commentaire spécifique sur le thème

« La mission de Merinio est de démocratiser les processus de gestion dans le but d’augmenter la satisfaction au travail à l’aide de solutions technologiques innovantes. Une gestion démocratisée, flexible et transparente permet d’offrir aux employés une plus grande équité et justice dans, par exemple, la gestion des horaires et des effectifs, ce qui est directement en lien avec le thème du colloque des EPRI. En plus d’une justice accrue, il est possible avec des solutions technologiques de gérer plus facilement les calendriers atypiques pour permettre une meilleure conciliation travail-famille. Puisqu’il est difficile d’offrir ce type de flexibilité dans des environnements hautement réglementés où la production est souvent continue, les entreprises québécoises ont besoin d’outils et méthodes leur permettant de mieux répondre aux besoins spécifiques des employés. »

Émilie Genin

Professeure agrégée à l'École de Relations Industrielles de l'Université de Montréal

​Biographie

Émilie Genin est professeure de gestion des ressources humaines à l’école de relations industrielles de l’Université de Montréal. Elle possède un doctorat en sciences de gestion d’HEC Paris.

Ses principaux champs de recherche sont l’analyse des articulations entre la vie personnelle et la vie professionnelle ; les problèmes liés à la définition et à la mesure du temps de travail, l’empiètement du temps de travail sur le temps personnel ; les relations entre les technologies de l’information et le temps de travail. Elle s’intéresse aussi au genre et aux processus d’accès et d’exclusion des femmes des postes de pouvoir dans les organisations.

Jean-Philippe Guay-Glaude

Étudiant à la maîtrise en relations industrielles de l’Université de Montréal.

​Jean-Philippe Guay-Glaude est étudiant à la maîtrise en relations industrielles de l’Université de Montréal. Il fait son mémoire sur les facteurs influençant le choix syndical des travailleurs et travailleuses de l'industrie de la construction au Québec sous la direction de Patrice Jalette.

 

Il est également coordonnateur général de l'association étudiante des cycles supérieurs de l'ÉRI (SEMDRIUM).

Victor Haines

Professeur titulaire et Directeur de l’École des Relations Industrielles de l’Université de Montréal

Pierre-Antoine Harvey

Économiste à la CSQ

​Pierre-Antoine Harvey est économiste au service de recherche et de négociations de la Centrale des syndicats du Québec. En plus de différents mandats de recherche et de vulgarisation sur les enjeux socio-économiques, il participe, à titre de représentant de la Centrale, à différentes coalitions intersyndicales ou de groupes sociaux. Dans le cadre des négociations du secteur public, il participe aux travaux de la Table centrale concernant les enjeux salariaux.

 

Il a obtenu un doctorat en relations industrielles de l’Université de Montréal et collabore à l’Institut de recherches et d’information socio-économique (IRIS) à titre de chercheur associé. Ses intérêts de recherche touchent à la fiscalité et aux finances publiques, à l’évolution des conditions de travail, ainsi qu’aux effets de la mondialisation sur les politiques publiques.

Mostafa Henaway

Organisateur au CTI

Philippe Hurteau

Chercheur à l'IRIS

Christiane Lilianne Kammogne

Candidate au doctorat en Relations Industrielles à l'Université de Montréal

Biographie

Christianne Lilianne Kammogne est candidate au doctorat en Relations Industrielles à l'Université de Montréal. Elle a complété une Maitrise en Sciences du management ; spécialité: ressources humaines à l'Université Pascal Paoli en France.

Intérêts de recherche

•    Gestion organisationnelle, 
•    Gestion du changement,
•    Gestion de la diversité,  
•    Immigration, 
•    Santé mentale au travail en lien avec l’altérité.

Luc Labbé

Directeur Général d'Horizon Travail

​BIOGRAPHIE  en BREF

 

1957-1976

Natif de la municipalité d'Arthabaska, maintenant une agglomération de la municipalité de Victoriaville dans la région des Bois-Francs, mon parcours de jeunesse dans la municipalité de Drummondville au Centre du Québec a été, sauf pour de !'immersion anglaise aux États-Unis durant les étés 1969 et 1970, tout à fait semblable à celui des jeunes de  l'époque des années

1960 et 1970, et ce, malgré ma déficience visuelle de naissance.

 

1977-1982

Après des études au Baccalauréat en sciences sociales spécialisées en politique internationale

à l'Université d'Ottawa, et  des séjours  prolonges en Grande-Bretagne et  en Europe

occidentale, j'ai débuté, mais non complète, des études de Maitrise en politique internationale a l'Université de Montréal ayant pour objectif de faire carrière au sien des

services diplomatiques du Canada ou de !'Organisation des Nations Unies.

 

1982-1998

La récession de 1982, et un marché du travail bloquée, m'ont amené à créer mon propre emploi et  à devenir  un entrepreneur  qui a  démarré  des entreprises  dans les secteurs du

commerce de détail et  de la restauration.

 

1970 à aujourd’hui

Mon intérêt  pour  la  participation  citoyenne  et  les affaires  publiques  remonte au début des années 1970 et m'a amené à participer à plusieurs assemblées délibérantes dont a mes débuts comme  représentant  des étudiants au  conseil  de la Faculté des sciences sociales et au  conseil du département des sciences  politiques de  l'Université d'Ottawa  ainsi que  comme Juge a la Cour étudiante de cette même institution. Avec le début des années 1990 et la naissance de mes deux fils, dont l'un avec une déficience visuelle et l'autre avec un diagnostic de problème de santé mentale, mon intérêt pour la participation citoyenne et les affaires publiques est devenu un engagement citoyen à contribuer au développement d'une société inclusive aux minorities.

 

1988-1998

Membre du club LIONS de Victoriaville

 

1995-2000

Administrateur et président (1998-2000) de I ‘Association québécoise des parents d'enfants handicapés visuels (AQPEHV) -Organisme de promotion et défense des droits avec pour mission de prendre position au regard des politiques publiques.

 

1996-2000

Vice-président de la Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec (COPHAN)- Organisme de promotion et défense des droits avec pour mission de prendre position au regard des politiques publiques.

 

1998-2005

Démarre et dirige une coopérative de travail en insertion professionnelle ayant pour mission d'offrir un milieu de formation a des personnes handicapées pour intégrer et se maintenir en emploi comme  préposé dans le secteur  des contres de contacts clients.

 

1998-2005

Président de la Société québécoise pour les personnes aveugles (maintenant Services de placement Horizon-travail) - Organisme qui offre des services d'aide à l'emploi aux  personnes handicapées.

2000-2012

Administrateur, membre du comité exécutif (2006-2012) et président du comité de vérification des finances (2006-2012) de l'institut Nazareth & Louis-Braille (INLB) - Centre de réadaptation publique en déficience visuelle.

 

2005 à aujourd’hui

Directeur général de Services de placement Horizon-travail - Organisme  qui  offre des  services d'aide à l'emploi aux personnes handicapées

2011 à aujourd’hui

Administrateur de SPHERE-Québec - Gestionnaire du fond d'intégration au travail pour les personnes handicapées du Gouvernement du Canada pour le Québec, le Nouveau-Brunswick, le Manitoba et Terre-Neuve.

 

Commentaire spécifique sur le thème

Pour favoriser un véritable exercice de la responsabilité sociale de toutes les entreprises au regard de l'emploi dans une économie compétitive, le cadre législatif et les politiques publiques doivent viser à assujettir le marché du travail à l'accessibilité universelle.

Justine Lacroix

M. Sc. en Relations Industrielles (Université de Montréal)

​Biographie

M. Sc. en Relations Industrielles (Université de Montréal) depuis décembre 2016 et B. Sc. en études internationales (Université de Montréal) depuis 2013, je me suis particulièrement intéressée au mouvement syndical et aux différentes formes de discrimination dans le marché de l’emploi. J’ai réalisé mon stage de maîtrise à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), où j’ai réalisé un rapport d’analyse sur l’accès à la syndicalisation des employé-e-s municipaux. Je souhaite poursuivre une carrière dans le milieu communautaire ou syndical en défense des droits des travailleur-euse-s les plus vulnérables.

 

Réalisations

 

J’ai été impliquée durant plusieurs années dans le milieu communautaire. En 2010, j’ai mis sur pied un service de garde d’enfants à la Maison communautaire Daniel-Johnson situé dans l’un des quartiers les plus défavorisés de Gatineau.

 

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

 

Récemment, j’ai travaillé à l’organisation d’un forum jeunesse bilingue qui a eu lieu dans la région de la Capitale nationale en mars 2017. Le forum adressait notamment des enjeux relatifs à la place des jeunes sur le marché du travail. Ce forum a permis de sensibiliser près d’une centaine de jeunes Québécois-e-s à l’importance de l’implication sociale et politique.

Josée Lamoureux

Adjointe au comité exécutif de la CSN

Biographie

Josée Lamoureux est titulaire d’un diplôme de maîtrise en économie et a complété sa scolarité de doctorat en sociologie de l’UQAM.

Mélanie Laroche

Professeure agrégée à l'École de Relations Industrielles de l'Université de Montréal

Guillaume Lavoie

Conseiller de la Ville de Montréal, District Marie-Victorin

Guillaume Lavoie est conseiller municipal de la Ville de Montréal. Il s’intéresse particulièrement au budget, à la transparence, à la mobilité, au phénomène de l’économie collaborative et au rôle de l’art urbain.

L’un des experts les plus en vue sur l’économie collaborative, Guillaume est l’auteur du premier règlement municipal au Canada pour encadrer et permettre le partage des espaces privés. Il a présenté 100+ conférences sur ce thème, au Canada et à l’étranger. Il a également développé le premier cours au Canada sur l’économie collaborative et les politiques publiques, qu’il enseigne à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP).

Préalablement, Guillaume a fait carrière en diplomatie publique, en politiques publiques, et en relations internationales. Ayant vécu et travaillé à l’étranger et visité une trentaine de pays, il a été consultant auprès des secteurs public, privé et associatif, au Canada et à l’international. 

Chargé de cours à l’ÉNAP, Guillaume est également membre de la Chaire Raoul-Dandurand et observateur international. Vulgarisateur de talent, il s’est d’abord fait connaître du grand public comme analyste dans les médias sur l’actualité internationale et la politique américaine. Entrepreneur social engagé, il est le fondateur de Mission Leadership Québec et le cofondateur du Collège néo-classique.

Titulaire d’une maîtrise en administration publique internationale (Énap), il détient un B.A. en relations industrielles et des certificats en administration, et en droit (Université Laval). Il a également complété des formations exécutives au London School of Economics et au Harvard Kennedy School of Government. Nommé Public Policy Scholar au Woodrow Wilson Center à Washington, D.C, Guillaume est également fellow du Forum des fédérations, d’Action Canada, de la Fondation Jeanne-Sauvé et de Next City. Il parle couramment français, anglais et espagnol.

Guillaume est fils de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et jeune père de famille.

Renaud Ledoux

Conseiller syndical à la CSN

Michel Lefebvre

Directeur Général de l’Agence Topo

Biographie


Michel Lefebvre est un auteur et gestionnaire culturel ayant investi le champ des arts numériques avec une pratique artistique multidisciplinaire et collaborative. Pionnier de la fiction interactive au Québec avec le photoroman plurimédia Liquidation (web, radio et cédérom, 1998), il poursuit l'exploration des nouvelles formes de narrativité en tant que directeur de l'Agence TOPO, un centre d'artistes de production et de diffusion au carrefour de la littérature, des arts visuels et des nouveaux médias. En parallèle à ces activités, il a rédigé plusieurs articles témoignant d'initiatives de rapprochement entre les pratiques artistiques et la sphère sociale, pour le portail web de Culture pour tous. Il a aussi réalisé de nombreux sites internet pour une clientèle culturelle avec sa compagnie, Productions Sous le manteau inc., de 1995 à 2008. 

Réalisations (sélection)


Cofondation avec Eva Quintas (1993) et direction générale d'un centre d'artistes en arts numériques (Agence TOPO)

Direction de projets de création et de diffusion pour l'internet (culture et création), depuis 1995.
Rédaction d'articles pour le site internet de Culture pour tous (2005 - 2015)

Codirection en 2013, avec Sonia Pelletier et Bernard Schütze, de La Société de conservation du présent (1985-1993), un livre témoignant des actions d'un collectif québécois pionnier des médias numériques.

Traduction pour le Critical Thinking Consortium (Colombie-Britannique) d'un livre pédagogique destiné au personnel enseignant du ministère de l'Éducation de l'Ontario.

Auteur de textes poétiques pour une installation vidéo d'Eva Quintas, Fusion des horizons (2016-2017)

Auteur et créateur d’une fiction web collective : PAX – le monde en évolution (2002-2008).

Auteur et producteur du photoroman plurimédia LIQUIDATION (livre, radio, internet, cédérom, 1994-2000), avec la photographe Eva Quintas.

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours


Tout d'abord auteur, Michel Lefebvre a progressivement délaissé ses activités de création et de production web pour privilégier celles de gestionnaire culturel consacré au développement de l'Agence TOPO, un organisme fondé en 1993 et structuré comme centre d'artistes au début des années 2000. Son parcours artistique amorcé comme poète et performeur multidisciplinaire dans les années 1980 l'incite aujourd'hui à explorer de nouvelles formes de narrativité dans une perspective multidisplinaire et numérique.

 

Commentaire spécifique sur le thème
 

« Ayant amorcé sa vie de travailleur culturel vers 1985, Michel Lefebvre a vécu de l'intérieur l'évolution du milieu culturel associatif. Avec l'émergence d'une pluralité d'expressions multidisciplinaires, l'accroissement de l'offre et des publics et le succès d'entreprises culturelles de portée internationale, le milieu a bien évolué. Le discours néolibéral omniprésent nuit toutefois aux investissements culturels dans les conseils des arts qui financent le milieu associatif, comme les centres d'artistes et beaucoup d'autres. Les portes sont fermées aux nouveaux organismes, par attrition budgétaire progressive. 

Dans ce contexte, de nouveaux modèles émergent hors de ce système. Mais quels sont les enjeux futurs pour les créateurs ? Comment peut-on se projeter dans un tel système ? Le Conseil des arts et des lettres du Québec énonce dans les critères d'évaluation de la prochaine ronde de financement l'amélioration des conditions de travail des travailleurs culturels. Le plus récent budget québécois gèle le budget du Conseil des arts et vise l'intégration de nouveux organismes. Il y a là un décalage énorme entre les volontés de l'un et l'autre. L'affaire est politique et sociale. La même attitude émane du Conseil des arts du Canada. En dehors des planqués du système, les plus pauvres et les exclus écopent.

Comme centre d'artistes, TOPO adhère aux principes généraux relatifs aux conditions de travail des artistes et des travailleurs culturels, mais les moyens financiers ne sont pas là pour y répondre. » 

Samuel Lemire

Président de la CRCAQ

Jean Lepage

Restaurateur et propriétaire d'une PME

Biographie

 

Restaurateur depuis plus de 30 ans et propriétaire depuis 15 ans. Membre actif et vice-président de l’association des gens d’affaires de Côte-des-Neiges. Membre fondateur de la Société De Tourisme (SDT) de CDN, et aussi membre fondateur de la future Société Développement Commerciale (SDC) de Côte-des-Neiges.

 

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

 

Membre du CA pour la création du SDC de CDN. Kiosque touristique annuelle a CDN.

 

 

Commentaire spécifique sur le thème

« Je ne suis pas pour le 15$/h minimum »

Isabelle Martin

Professeure adjointe à l'École de Relations Industrielles de l'Université de Montréal

​Biographie

Isabelle Martin, DCL, est professeure adjointe à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal et chercheure au Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail. Ses champs de recherche incluent le droit du travail, la responsabilité sociale des entreprises et la gouvernance d’entreprise. Elle s’intéresse particulièrement à l’interaction entre le droit, l’économie et la société dans la régulation de l’entreprise et du travail.

Réalisations

Isabelle Martin, «Corporate Governance Structures and Practices: From Ordeal to Opportunities and Challenges for Transnational Labour Law», dans Adelle Blackett et Anne Trebilcock, dir., Handbook on Transnational Labour Law, Edward Elgar Research Handbook Series, Cheltenham (R.-U.), 2015, 51-64.

Isabelle Martin, «Corporate Social Responsibility as Work Law? A Critical Assessment in the Light of the Principle of Human Dignity», (2015) 19 Canadian Journal of Employment and Labour Law 255-286.

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

  • Le pouvoir de l'employeur de modifier la prestation ou les conditions de travail du salarié pour des raisons économiques, avec Guylaine Vallée et Urwana Coiquaud.

  • L’utilisation des instruments du droit international et de la RSE par les coalitions syndicales dans l’industrie minière :  une comparaison Canada-Pérou, avec Mélanie Dufour-Poirier et Urwana Coiquaud.

  • Le droit à la sauvegarde de la dignité du travailleur et le mouvement pour un salaire décent, avec Maude Choko.

Commentaire spécifique sur le thème

«  L’évaluation des initiatives de la RSE visant la protection des travailleurs à l’aune du principe de dignité. »

Thomas Mulcair

Député fédéral (NPD) pour Outremont et Chef du NPD

​Biographie – Thomas Mulcair, député

 

Né le 24 octobre 1954 (62 ans), Thomas Mulcair est un avocat, professeur d’université et politicien. Élu en tant que député fédéral du Nouveau Parti démocratique lors d'une élection partielle en 2007 (Outremont), il est devenu, dès l'année suivante, le premier député néo-démocrate élu au Québec lors d’une élection générale. Nommé lieutenant québécois de son parti, il a été en 2011 l’un des artisans de la « vague orange » qui a permis au NPD de remporter les trois quarts des sièges au Québec et de devenir ainsi, pour la première fois de son histoire, l’opposition officielle à la Chambre des communes. En 2012, il a été élu chef du NPD.

 

Avant de se lancer en politique fédérale, Thomas Mulcair a siégé, de 1994 à 2007, à l’Assemblée nationale du Québec comme député du Parti libéral de Chomedey (Laval). De 2003 à 2006, il fut ministre de l’Environnement du Québec au sein du gouvernement libéral de Jean Charest. S’inspirant de l’Europe, il est l'auteur d'une loi sur le développement durable considérée, encore aujourd’hui, comme avant-gardiste en Amérique du Nord.

 

Thomas Mulcair a passé toute sa carrière au service du public. Il fut notamment président de l’Office des professions du Québec (1987-1993), instance gouvernementale règlementant les ordres professionnels au Québec, et membre dirigeant du Conseil de la langue française.

 

Deuxième d’une famille de dix enfants, Thomas Mulcair est marié à Catherine Pinhas depuis quarante ans. Ils ont deux fils et deux petits-enfants.

 

 

 

Biography – Thomas Mulcair, MP      

 

 

Thomas Mulcair is a lawyer, university professor and politician born on October 24, 1954 (62 years). First elected as a Federal Member of Parliament for the New Democratic Party in a 2007 by-election (Outremont), he became, the very next year, the first New Democrat ever to be elected in a general election in his province of Quebec. Appointed as the Quebec lieutenant of his party, he was one of the architects of the “Orange Wave” which saw the New Democrats take three quarters of the seats in his home province and become, for the first time in the party’s history, the Official Opposition in the Canadian House of Commons. In 2012, he became the leader of the party.

 

With a political career spanning more than twenty years, Mulcair came to Federal politics after serving four mandates as a provincial member of the Quebec National Assembly (Chomedey, Laval) (1994-2007). From 2003 to 2006, he served as Environment Minister in the Liberal government of Premier Jean Charest and was responsible for implementing Sustainable Development legislation, described as the most avant-garde in North America and still considered cutting-edge to this day.

 

Having devoted his entire career to public service, Mulcair was also president of the Office des professions du Québec (1987-1993), the body governing Quebec’s professional orders, and a board member of the Quebec French language Council.

 

Second in a family of ten children, Mulcair has been married for the last forty years to Catherine Pinhas. They have two sons and two grand-children.

Gregor Murray

Professeur titulaire à l’École des Relations Industrielles de l’Université de Montréal et Directeur du CRIMT

Martine Ouellet

Chef du Bloc Québécois et députée de Vachon

​UNE FEMME ENGAGÉE


Âgée de 47 ans et mère de deux enfants, elle est diplômée en génie mécanique de l’Université McGill et possède un MBA des HEC de l’Université de Montréal. Députée de la circonscription de Vachon depuis 2010, à St-Hubert, elle a œuvré chez Hydro-Québec pendant près de 20 ans, principalement à titre de gestionnaire auprès des 300 plus grandes entreprises du Québec. Elle a fait toute sa carrière professionnelle en développement économique auprès des secteurs industriels lourds québécois, dans toutes nos régions. Elle a été responsable de projets d’efficacité énergétique, de recherche et développement et de négociation de contrats majeurs.

Militante au Parti Québécois depuis 28 ans, elle a fait la rédaction du chapitre sur l’eau du programme du Parti Québécois, à l’origine de la Politique nationale de l’eau du Québec, adoptée en 2002.

 


RÉALISATIONS COMME MINISTRE DES RESSOURCES NATURELLES 2012-2014

 


/ Électrification des transports
/ Efficacité énergétique
/ Nouvelle loi sur les mines
/ Charte du bois
/ Fin du nucléaire

Umut Riza Ozkan

Professeur adjoint à l’École des Relations Industrielles de l’Université de Montréal

Magda Popeanu

Conseillère de la Ville de Montréal, District Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce

​Magda Popeanu réside dans l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce depuis 1992 et fut présidente de Projet Montréal de 2006 à 2010.

En plus d’être engagée dans l’organisation du parti, elle a été activement impliquée dans les dossiers de la gouvernance, la démocratie participative et la transparence à la Ville de Montréal, l’intégration socio-économique et surtout politique des communautés culturelles ainsi que le développement durable en milieu urbain.

Militante active, elle fut candidate de Projet Montréal aux élections de 2005 et 2009 dans le même district de Côte-des-Neiges où elle a recueilli respectivement 16 % et 31,6% des votes.

Après avoir obtenu un baccalauréat en électronique et travaillé en informatique, la candidate d’origine roumaine a dédié les vingt dernières années à l’enseignement et l’encadrement des changements professionnels et sociaux de son environnement de travail.

Adepte de l’apprentissage continu et dynamique, et désireuse de partager son expérience, elle détient un certificat de Formateur d’adultes en milieu scolaire, un DESS en Intervention en formation professionnelle et un DESS en Gestion d’établissement scolaire. Avant d’être élue, elle était directrice-adjointe au Centre de formation professionnelle Léonard-De Vinci, édifice Côte-Vertu.

Mme Popeanu milite pour le développement économique, commercial et touristique du quartier, la préservation de l’héritage, la sécurité et la quiétude de l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, ainsi que pour un environnement de vie résidentielle de grande qualité par la maximisation de la responsabilité sociale, le respect de l’environnement et d’autrui.

Magda Popeanu est vice-présidente du Conseil municipal et porte-parole de Projet Montréal en matière des technologies de l’information, de la stratégie immobilière et de la qualité des services.

Patrick Rondeau

Conseiller régional-Montréal à la FTQ

​Biographie

Patrick a fait des études universitaires en cinéma/communications à l’UQAM.

 

Il s’implique syndicalement depuis 2000. Il est présentement conseiller syndical pour la FTQ dans les dossiers suivants :

  • Mobilisation

  • Changements climatiques

  • Coordination de campagnes

  • Mouvements sociaux

  • Développement socio-économique

 

Réalisations

Il a coordonné plusieurs grandes campagnes à la FTQ. Il coordonne présentement la campagne « Minimum 15$ ».

Nerline Simon

Conseillère en emploi à AIM-Croit

​Biographie

Titulaire d’un BAC en gestion des ressources humaines de l’université du Québec à Montréal et membre actif des conseillers et conseillères en ressources humaines agréées depuis 2009,

elle prodigue des conseils individualisés ou en groupe et aide les personnes en situation d’handicap physique, sensoriel ou neurologique à développer leur plein potentiel en matière d’employabilité autours de ces principaux axes de valeurs : La collaboration, l’éthique, l’équité, le respect et l’empathie.

 

Réalisations

 

Participation à des tables rondes et colloque sur des sujets d’actualité concernant l’intégration en emploi des personnes handicapées. Participation à la semaine québécoise de L’OPHQ. Atelier et présentation sur le thème de l’employabilité.

 

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

 

Bénévolat  auprès des personnes démunies à travers l’organisme Mission old Brewery en mars dernier pour la distribution de repas chaud aux personnes itinérantes.

Guylaine Vallée

Professeure titulaire à l'École de Relations Industrielles de l'Université de Montréal

​Biographie

Guylaine Vallée, M.A. en relations industrielles (Université Laval) et docteure en droit (Université Jean-Moulin, Lyon III), est professeure titulaire en droit du travail à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal et chercheure au Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT).

 

Réalisations

Coauteure de deux ouvrages généraux sur le droit du travail publiés en 1997 (sur les droits nationaux et international : Verge et Vallée) et 2006 (sur les droits québécois et fédéral : Verge, Trudeau et Vallée, réédition en préparation) et du Rapport Bernier déposé au ministre du Travail du Québec en 2003 sur la situation des travailleurs atypiques (Bernier, Vallée et Jobin), elle est depuis 2009 codirectrice, avec la professeure Katherine Lippel de l’Université d’Ottawa, de la collection « Droit du travail » de l’encyclopédie JurisClasseur Québec qui comporte deux ouvrages portant sur les Rapports individuels et collectifs du travail et la Santé et sécurité du travail. Ces ouvrages, mis à jour annuellement, réunissent 80 auteurs universitaires ou praticiens et comptent 59 fascicules (chapitres).

 

Les réalisations de l’auteure reliées au thème de la conférence sont les suivantes :

 

Guylaine VALLÉE and Dalia GESUALDI-FECTEAU, « Le travail à la demande et l’obligation de disponibilité des personnes salariées : portée des balises fixées par la Loi sur les normes du travail », dans Service de la formation continue, Barreau du Québec, vol. 429, Développements récents en droit du travail, Cowansville, Éditions Yvon Blais, 2017, p. 256.

 

Guylaine VALLÉE (guest ed.), Employees' Obligation to Be Available to Employers: A (New) Pathway to Precariousness or a Source of Flexibility, special issue, (2016) 32:3 International Journal of Comparative Labour Law and Industrial Relations, 275-378.

 

Guylaine VALLÉE and Dalia GESUALDI-FECTEAU, «Setting the Temporal Boundaries of Work: an Empirical Study of the Nature and Scope of Labour Law Protections», (2016) 32:3 International Journal of Comparative Labour Law and Industrial Relations, 344-378.

 

Dalia GESUALDI-FECTEAU and Guylaine VALLÉE, «Labor Inspection and Labor Standards Enforcement in Quebec: Contingencies and Intervention Strategies», (2016) 37:2 Comparative  Labor  Law & Policy Journal, 339-375.

 

Frédéric-Antoine TREMBLAY et Guylaine VALLÉE, «Champ d'application personnel et portée territoriale » dans JurisClasseur Québec, coll. «Droit du travail», Santé et sécurité du travail, fasc. 2, Montréal, LexisNexis Canada, 2016, 120 p.

 

Graciela BARRÈRE et Guylaine VALLÉE, «L’interaction entre le droit civil et le droit du travail et ses effets pratiques sur le travail atypique : le rôle du contrat dans l’accès aux régimes de protection des travailleurs», (2015) 61:2 R.D. McGill, 333-386.

 

Guylaine VALLÉE, «Le Code du travail : une réforme nécessaire», Relations, no 775, décembre 2014, p. 7-8.

 

Stéphanie BERNSTEIN and Guylaine VALLÉE, «Leased Labour and the Erosion of Worker’s Protection : the Boundaries of the Regulation of Temporary Employment Agencies in Quebec » dans  J. Fudge and K. Strauss (eds), Temporary work, agencies, and unfree labour: Insecurity in the new world of work, Routledge, 2013, p. 184 à 205.

 

Guylaine VALLÉE, «Les agences de location de personnel», dans le numéro spécial L'emploi : l'étau de la précarisation, Relations, no 748, mai 2011, p. 18-19.

 

Guylaine VALLÉE, «Les nouvelles formes d’emploi et le «brouillage» de la frontière entre la vie de travail et la vie privée : jusqu’où va l’obligation de disponibilité des salariés?», (2010) 15.2  Lex Electronica  34 pages.

 

Véronique DE TONNANCOUR et Guylaine VALLÉE, «Les relations de travail tripartites et l’application des normes minimales du travail au Québec», (2009) 64 :3 Relations industrielles / Industrial Relations 399-441.

 

Stephanie BERNSTEIN, Urwana COIQUAUD, Marie-Josée DUPUIS, Laurence Léa FONTAINE, Lucie MORISSETTE, Esther PAQUET et Guylaine VALLÉE, «Les transformations des relations d’emploi : une sécurité compromise?»  (2009) 6 :1 Regard sur le travail 19-29.

 

Stephanie BERNSTEIN, Urwana COIQUAUD, Marie-Josée DUPUIS, Laurence Léa FONTAINE, Lucie MORISSETTE, Esther PAQUET et Guylaine VALLÉE, «Les transformations du travail et de l’entreprise : qu’attendre des politiques publiques?», (2009) 52 :2 Administration publique du Canada / Canadian Public Administration 177-201.

 

Guylaine VALLÉE, «Reconnaître la relation de travail dans des modèles organisationnels complexes : une question de méthode? Note de recherche», (2008) 42 :2 Revue juridique Thémis 519- 533.

 

Guylaine VALLÉE, «Les rapports entre la protection des travailleurs et la liberté d’entreprendre : des principes aux manifestations actuelles», (2007) 86:2 Revue du Barreau Canadien 247-292.

 

Guylaine VALLÉE, «What is Corporate Social Responsibility? The Case of Canada», (2005) 47 : 5 Managerial Law 20-46 (traduction de l’article paru dans Quelle responsabilité sociale pour l’entreprise ? Approches juridiques nationales et comparatives, 2005, voir infra)).

 

Guylaine VALLÉE, «Responsabilité sociale de l’entreprise et droit du travail», dans A. Salmon et M.-F. Turcotte (dir.), La responsabilité sociale et environnementale des entreprises, Sainte-Foy, Presses de l’Université du Québec, 2005, p. 171-200 (Publication, sous un titre différent, du texte paru dans Quelle responsabilité sociale pour l’entreprise ? Approches juridiques nationales et comparatives, 2005, voir infra).

 

Guylaine Vallée, «Quelle responsabilité sociale pour l’entreprise? Le cas du Canada», dans P.  Auvergnon (dir.), Quelle responsabilité sociale pour l’entreprise ? Approches juridiques nationales et comparatives, Actes du séminaire international de droit comparé du travail, des relations professionnelles et de la sécurité sociale, Bordeaux, Comptrasec, 2005, p. 59-94.

 

Guylaine VALLÉE, Pour une meilleure protection des travailleurs vulnérables : des scénarios de politiques publiques, Rapport pour les Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques (RCRPP) et la Commission du droit du Canada (CDC), mars 2005, 69 pages.

 

Guylaine VALLÉE, Toward Enhancing the Employment Conditions of Vulnerable Workers : a Public Policy Perspective, Report for Canadian Policy Research Networks (CPRN) and Law Commission of Canada (LCC),March 2005, 57 pages (traduction du rapport aussi paru en français, voir supra).

 

Jean BERNIER et Guylaine VALLÉE, «Pluralité des situations de travail salarié et égalité de traitement en droit du travail québécois», dans A. Bouilloux, J.-M. Béraud, E. Dockès et A. Jeammaud, Techniques juridiques et valeurs sociales dans les relations du travail, Mélanges offerts à Jean Pélissier, Paris, Dalloz, 2004, p. 69-91.

 

Jean BERNIER, Guylaine VALLÉE et Carol JOBIN, Les besoins de protection sociale des personnes en situation de travail non traditionnelle, Rapport  final du Comité d’experts chargé de se pencher sur les besoins de protection sociale des personnes vivant une situation de travail non traditionnelle, Gouvernement du Québec, 2003, 568 pages + annexes.

 

Guylaine VALLÉE, «Pluralité des statuts de travail et protection des droits de la personne : quel rôle pour le droit du travail?», (1999) 54 Relations industrielles / Industrial Relations 65 (version légèrement amendée d’un article paru dans Nouvelles formes de travail: Les droits ont-ils un avenir ?, 1999, voir infra).

 

Guylaine VALLÉE, «Pluralité des statuts de travail et protection des droits de la personne : quel rôle pour le droit du travail?»,   dans Nouvelles formes de travail: Les droits ont-ils un avenir ?, Actes du Forum Droits et Libertés organisé par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, 1999, p. 45-83.

 

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

Mes recherches et publications actuelles portent sur l’articulation des sources du droit du travail, les effets du morcellement législatif, administratif et juridictionnel de ce domaine du droit, l’inspection du travail, l’application du droit du travail aux travailleurs atypiques et aux nouveaux modèles d’entreprises, l’obligation de disponibilité des salariés et les règles applicables à la modification unilatérale du contrat de travail.

Cheolki Yoon

Militant du Centre des travailleurs et travailleuses immigrants, coordonnateur de la coalition 15 $ maintenant et doctorant en communication à l’UQAM

​Biographie

Doctorant en communication à l’UQAM (2011 à présent)

Bénévole au Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (2015 à présent)

Membre du Groupe de d’études et de recherches axées sur la communication internationale et interculturelle (GERACII) (2012 à présent)

 

Réalisations récentes

Bourassa-Dansereau, Caterine et Yoon, Cheolki (2017). Communication interculturelle et communication interpersonnelle : enjeux et croisements. Dans Catherine Montgomery et Caterine Bourassa-Dansereau (dir.). Mobilités internationales et intervention interculturelle. Théories, expériences et pratiques. Québec, Canada : Presses de l’Université du Québec (sous presse).

Yoon, Cheolki (2016). Donner la voix aux marginalisés et les unir. Dans Catherine Ghosn et Belgin Bilge (dir.). Minorités et médias : Actes du 1er colloque international GERmédias (p. 34-46). Paris, France : IARSIC.

Chung, Joseph H. et Yoon, Cheolki (2016). La réunification coréenne : quel est le scénario le plus plausible ? Revue Interventions économiques, (55) : http://interventionseconomiques.revues.org/2896

Yoon, Cheolki (2016, avril). Les inégalités de revenus en Corée du Sud. L’Asie en 1000 mots : http://asie1000mots-cetase.org/Les-inegalites-des-revenus-en

Yoon, Cheolki (2016). The Said and the Unsaid: The Intercultural Dynamics in Canada and Quebec. Dans Newtona Johnson et Shawn Simpson (dir.), Bridging Differences: Understanding Cultural Interaction in Our Globalized World (p. 25-37). Oxford, Royaume-Uni : Inter-Disciplinary Press.

Yoon, Cheolki (2015, décembre). Crise migratoire : l’état des lieux et des enjeux. Revue mensuelle : La gauche, (32) : 25-49.

Yoon, Cheolki (2015, juin). Ère de la crise, évolution de la droite. Revue mensuelle : La gauche, (26) : 140-159.

Yoon, Cheolki (2015, mars). Charlie Hebdo, trois enjeux. Revue mensuelle : La gauche, (23) : 114-133.

Valente, Cristiana et Yoon, Cheolki (2014). La santé chez les personnes migrantes et la démocratie sanitaire : le cas des comités des usagers au Québec. COMMPOSITE, 17(1) : 53-76.

Yoon, Cheolki (2013). Vivre ensemble à titre de citoyen : une étude sur la citoyenneté et la diversité culturelle au Québec. Études québécoises, (7) : 73-112.

Recherches/actions récentes, actuelles ou en cours

Participation politique des (im)migrant-e-s et communication interculturelle : une étude auprès du Centre des travailleurs et travailleuses à Montréal (thèse doctorale).